Chanter avec ses doigts

Chanter avec ses doigts. Cela vous étonne peut-être. Quand on écoute des musiciens jouer de leur instrument, l’on sent bien qu’ils ne font pas qu’actionner des notes les unes après les autres pour jouer des sons, mais chantent avec simplicité, aisance,  calme.

Pour y arriver il faut impérativement connaître sa main gauche les yeux fermés ! Si l’on a cette sensation de légèreté en écoutant un musicien et si l’on entend ses mains, ses doigts et son piano chanter c’est qu’il connait chaque partie de son morceau, mais qu’il les connait parfaitement. Regardez d’ailleurs ces musiciens : pas de partitions devant eux, les yeux fermés, les mains jouent, dansent sur le clavier, bougent de gauche à droite librement.

Le musicien ainsi doit surtout connaître  sa main gauche. Comme je l’ai dit dans un article précédent, elle est le maître de chapelle, disait Chopin.  Ainsi en maîtrisant parfaitement sa main gauche, celle-ci ne vient pas gêner sa main droite.

Notre oreille est attirée par les notes aiguës. Moi même quand je travaille un morceau, je travaille souvent les parties complexe de la mélodie dans les octaves aiguës avant de les travailler dans les octaves naturelles. Mon oreille saisit mieux le sens et le chant.

L’oreille entend moins facilement les graves. De ce fait la main gauche est souvent négligé. L’on travaille la mélodie et moins les accords, même quand la mélodie est jouée par la main gauche dans certains morceaux. La main droite est souvent mieux su.

Or si la main gauche chante moins, la main droite et la mélodie en pâtiront.

Il faut donc apprendre votre main gauche à part !

Sentez et marquez les temps forts et les temps faibles. Les temps forts sont les temps 1 et 3 (classique) ou 2 et 4 (jazz). Nuancez et respirer.

Si votre main gauche est musicale et qu’elle chante, votre mélodie et votre main droite chantera toute seule.

Nos gestes au piano sont comme une danse des mains. Le geste de nos mains doit s’apparenter à la phrase musicale et au poids que l’on veut donner à chaque note.

Observer et prenez plaisir à regarder vos gestes. Regardez comme ils sont beaux.

Pour bien jouer du piano, il faut toujours exprimer quelque chose.

Chaleur et tendresse, tristesse et mélancolie ou colère et amertume, joie et gaité etc. Quel est le caractère de votre morceau? Quelle émotion vous inspire-t-il ? Eprouvez le sens et l’émotion et vous jouerez bien.

Tout morceau de musique est un voyage dans la tonalité et plus encore un morceau classique ou romantique !

Si vous pensez pouvoir bien jouer un morceau sans ressentir les modulations, les couleurs, les nuances, vous vous illusionnez.

Bien jouer en mesure, au bon rythme et au bon tempo ne fait pas tout. Votre morceau sera propre comme si vous connaissiez par cœur une belle poésie. Mais pour que l’auditeur parte avec vous en voyage, il faut lui transmettre une émotion. Si vous êtes gai, vos mains le seront et votre mélodie le sera, à condition de bien maîtriser votre main gauche. De même pour les autres émotions.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>