Jazz ou classique pour débuter

Classique, jazz, jazz, classique? Vous détestez le classique et l’on vous dis qu’il faut impérativement passer par Bach pour jouer du Rag, du boogie, de la bossa nova…. que faire alors?

Si vous vous posez la question faut-il passer par 15 ans de classique avant de s’attaquer au jazz. Je vous réponds non. Ce sont deux écoles différentes. On peut très bien commencer par le jazz, si l’on n’a pas du tout envie de faire du classique. Si les jazz men se sont inspirés de leurs aînés en  classique comme Bach ou Chopin ou encore Debussy pour inventer le jazz vous n’êtes pas obligé de passer par le classique si vous voulez démarrer par du rag time. Après 15 ans de classique on est souvent dépassé par le jazz et il faut tout reprendre à zéro. La grille internationale des accords, un nouveau phrasé, de l’improvisation… ça fait parfois beaucoup quand on est habitué au côté carré du classique. Car en jazz pas de fausses notes mais des notes d’appelles et l’on peut tout à fait choisir un rythme asymétrique en rusant avec les chromatismes, les couleurs, l’impressionnisme. Ecoutez Nuages de Django par exemple, on passe de variations en variations par mesures. et c’est tout le charme du jazz. Vous retrouvez cela dans Dave Brubeck qui  toutes les 2 mesures à 3 temps insère 2 mesures à 4 temps. Cela se retrouve dans son morceau repris par Nougaro « le jazz et la java ».

Chopin permet néanmoins de travailler les grands écarts. Bach les contre points et les voicing. Debussy les accords de 13e. Ecoutez bien Dave Brubeck qui se sert des contre points de Bach mélangé au rythme de Puerto Rico et de la salsa.
En jazz vous parlerez en 10e, la base du jazz. En 7e bémol 5. En si bémol 7e.  En quinte et tierce diminué pour le blues… Des quartes suivie d’une tierce…chez Miles Davies et So what. Entrainez vous à partir de mi à la main gauche, une quarte au-dessus toujours main gauche le la, une quarte main droite re, une autre quarte sol, une tierce si. et vous décalez d’un ton à partir de re main gauche: « So what ». Une petite appogiature en fa# relèvera le tout lors du premier accord;)

A la main gauche vous jouerez une fondamentale le Do et sa 7e soit un si ; do et sa tierce (mi) et si vous avez une grande main une 10e, voir une 13e si vous avez une très grande main. De la droite vous improvisez des notes ou des doubles notes des bloque notes pour imiter le saxophone.
Vous lirez des Am, D7, E7, G7 +5, E7 +9e , Bm7 b5 etc
Travaillez les tremolo, chatouilliez le piano.

Rassurez-vous, vous pouvez passer de l’un à l’autre avant de choisir votre répertoire préféré s’il ne l’est pas encore. Il ne vous sera pas impossible de faire du jazz non plus au bout de longues années de classique mais cela peut être plus laborieux, pour les impros et ce lâché prise notamment, comme je le constate fréquemment.
Entrainez vous en écoutant vos morceaux préférés de jazz, une note de temps en temps.
C’est parti vous faites partie de l’orchestre. Swinguez. Le jazz permet d’inventer sa musique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>