Bösendorfer un piano pas comme les autres

Le Piano de la manufacture Bösendorfer, originaire d’Autriche  a une particularité que les autres pianos n’ont pas. Créée en 1827 à Vienne par son concepteur du même nom, (1794 1859), la marque a du succès auprès du pianiste Franz Liszt. En effet la fougue  du pianiste a tendance à malmener les instruments qui en subissent de sévères effets secondaires. Le côté robuste du piano à queue chez Bösendorfer résiste à toutes les tortures que peut lui infliger le pianiste qui l’apprécie d’autant plus. Il est incassable et résiste à toute intempérie de l’artiste.

Dans les année 1930 la production subit un déclin jusqu’à ce que la guerre éclate et détruise toute l’usine. Elle sera reconstruite dans les années 1950 et bénéficiera par la suite de l’appui américain Kimball. Aujourd’hui la marque est racheté et distribué par Yamaha.

La particularité d’un des pianos Bösendorfer est de permettre par une magie des touches de jouer correctement Debussy, Ravel, Bartók et Busoni. Cela grâce au nombre exacte de ses octaves puisque le modèle dit « Impérial » ou modèle 290 possède 97 touches au lieu de 88.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>