Permutations Mélodiques

Aujourd’hui, je vais vous parler des permutations mélodiques. Cela vous aidera à improviser, composer, inventer des mélodies et ce à partir d’une simple mélodie de quelques notes.

Pour l’expliquer simplement, prenons une mélodie simple, par exemple les 4 notes de « How High the Moon » RE SOL LA SI bemol.

Avec ces 4 notes vous pouvez réaliser 24 mélodies différentes.

Chaque note correspond à un mot de la phrase.

How high the moon                   re sol la sib

L’on peut commencer la phrase par un autre mot :

High the moon how                   sol la sib re

Moon how the high                    sib re la sol

Moon high the how                    sib sol la re

How moon the high                   re sib la sol

How the high moon                   re la sol sib

 

Vous pouvez ainsi réaliser 6 x 4 permutations en commençant par une note ou un mot différent que vous déplacez dans la phrase.

 

6 en commençant par    re

6 en commençant par    sol

6 en commençant            la

6 en commençant par     sib

re sol  la sib

re sol sib la

re la sol sib

re  la sib sol

re sib sol la

re sib la sol

Vous avez donc encore 3 x 6 autres possibilités en commençant par chacune des autres notes.

Cela fonctionne pour toutes les mélodies. Avec 4 notes vous pouvez démarrer 24 chansons différentes. Il vous suffit ensuite de jouer avec le temps des notes. Ce sont ces temps, ronde, blanches, noire, croches … qui vont influer sur le morceau et donner sa mélodie. Si vous jouez tout avec des noires vous n’aurez pas la mélodie de votre partition et ses nuances. Vous ne retrouverez pas la chanson, sauf à l’oreille, parce que là, vous marquerez les temps long et court.

Le temps des notes rallonge ou raccourcie un ton, d’où l’importance de compter au début, pour bien marquer les différences, temps long, temps court, mais ceci est une autre leçon.

Chantonnez une chanson que vous aimez bien et retrouvez la sur votre piano. Peut -être que vous la jouerez en La et que l’auteur l’a écrite en Mi, mais peu importe. Cela vous montre que n’importe quelle chanson peut se traduire dans toute les tonalités.

Quand vous avez 4 notes d’une phrase musicales, à vous de permuter ses quatre notes ou quatre mots.

John Coltrane déplace ses 4 notes quelques quartes au dessus, une octave plus loin, il déplace ces tons et demi tons.

A vous de jouer.

Si vous utilisez les 12 sons chromatiques, c’est-à-dire les 12 notes d’une octave (touches noires et touches blanches) vous avez 479 000 000 de possibilités. D’innombrables chansons.

Bonne recherche musicale et amusez vous bien surtout à permuter 4 notes.

Pour transposer dans une autre tonalité, il suffit de reprendre le même châssis et de décaler les mêmes intervalles, à partir de votre nouvelle note de départ.

Par exemple si vous voulez jouer re sol la sib une quarte au dessus, vous démarrez sur La. Vous comptez un espace de 4 et transformez sol la en re mi. Le sib devient un fa.

A vous ensuite d’agrémenter vos permutations avec des appogiatures et autres accords main gauche. De jouer à renverser les notes, c’est à dire que votre ré de départ peut se jouer une octave plus haute, le jouer plusieurs fois de suite, en croches doubles croches.

Peut-être au début vous n’entendrez que du bruit, ou vous aurez cette impression là, mais la mélodie viendra après à force de vous entrainer. Osez, chercher, octroyer vous le droit de faire des erreurs. Promenez vous dans les notes, vous ne pourrez pas vous perdre.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>